Aller au contenu principal
Votre navigateur est obsolète. En conséquence, ce site sera consultable mais de manière moins optimale qu'avec un navigateur récent.
> Mettre à jour son navigateur maintenant.

Rencontre avec Les Humeurs Cérébrales

Publié le 10/01/2019
Partager

L’année 2019 ne démarre pas des plus calmement à Des Lendemains Qui Chantent. Et pour cause, Les Humeurs Cérébrales sont dans les murs pour travailler une semaine entière leur nouveau spectacle. Et c’est rien de dire que cette joyeuse bande déborde d’énergie !

Profitons en pour leur demander où ils en sont.

Parlez nous de vos influences :

Maintenant on est six sur scène, Les Humeurs sont un brassin de musiciens qui viennent du rock, du médiéval, du musette, de la variété ou du classique. Un sacré bouillon de culture ! Les évolutions du line up et de nos personnalités nous poussent vers le rock celtique. Ce tournant plus rock se traduira en live par des sons plus affirmés et massifs et on va essayer de donner encore plus de nous mêmes sur scène. Le côté trad’ ne sera pas en reste, mais les guitares électriques le soutiendra désormais plus généreusement.

Les actus :

2019 promet d’être une année encore chargée. On finalise notre sixième album qui sortira à la fin de l’année. Son titre sera dans la lignée des précédents, subtil et prometteur. Il s’appellera « On va quand même pas mettre ça sur un album ? ».

Les kilomètres vont défiler également, plus de trente dates dans tout l’hexagone sont déjà calées. On va jouer la première de l’année à domicile. Ce sera le 2 février à Egletons avec une flopée de guests. Des musiciens de Wazoo vont nous rejoindre sur scène et Biniouman aussi. Et comme on est hyper sympa ce sera gratuit. En plus, les copains de Crooks and The Dylans vont venir faire la première partie.

Plus tard dans l’année on partagera la scène avec Kyo et Jennifer dans le Doubs devant plus de 10 000 personnes et aussi pour le FIMU à Belfort pour 14 000 festivaliers.

Une collaboration ou un featuring qui vous fait rêver ?

On adore tous Shaka Ponk, les lives sont hyper impressionnants, leurs énergies sont chouettes, ils arrêtent pas sur scène, c’est haletant. On est fan d’Ultra Vomit aussi, on adore leur humour et leur façon de le mettre en scène. On apprend beaucoup d’eux. Sinon, dans un style plus proche du nôtre, ce serait la consécration de faire des choses avec Dropkick Murphys ou avec Celtkilt pour la version française.

On a déjà bossé avec Debout sur le Zinc, ils nous ont aidés sur notre dernier live. Ce serait chouette de le refaire. Et puis il y a Les Fatals Picards aussi qui seraient de super professeurs !

Les copains sur la route ?

Les stations services et leurs machines à café !

On aime beaucoup nos potes de The Crooks And The Dylans, on adore jouer avec eux. On aime aussi croiser GreenDuck et Les 3 Fromages. Et puis il y a les copains de Wazoo aussi même si on joue pas souvent avec eux.

Votre meilleur souvenir de live :

Bat’ : Moi c’est Shaka Ponk, indiscutablement. C’est des bêtes de scène. Ils ont un vrai mur de son avec eux et ils ont un talent de dingue pour fédérer le public.

Kévin : Je suis fan d’ACDC alors quand je les ai vus au Stade De France, j’étais comme un fou. Il y avait une ambiance de folie.

William et Geoffrey : On a le même, c’est Iron Maiden, on les a vus à Bercy en 2011. On avait acheté les places 6 mois avant, on a pas dormi la nuit suivante tellement on était excité.

Lara : C’est dur comme question ! Je pense que c’est Ultra Vomit, et c’était ici à Des Lendemains Qui Chantent. On a passé une super soirée.

Thomas : Sans hésiter, c’est Snarky Puppy, je les ai vus à Jazz In Marciac en 2016. Le concert était tout simplement parfait !