Aller au contenu principal
ven. 11 oct. 2024
20H30

Year of no light + Lizzard + Klone

Concert  / 
Organisateur : Des Lendemains Qui Chantent
Des Lendemains Qui Chantent salle - 450 places debout
Partager
/////////////////////////// OUVERTURE PUBLIC 20H30 ///////////////////////////
/////////////////// DÉBUT DES CONCERTS 21H ///////////////////

Year Of No Light

YEAR OF NO LIGHT a célébré cette année son 20e anniversaire en tant que groupe. A cette occasion, YONL on sorti non seulement un nouvel album depuis huit ans “Consolamentum”, mais également un coffret en bois contenant l’intégralité de leur discographie de 5 albums studio, plusieurs EPs et la collaboration avec le compositeur belge Dirk Serries pour le ‘Live at Roadburn’, rassemblés sur pas moins de 12 disques vinyles !

Les murs de guitares et les compositions tentaculaires de “Consolamentum”, font de ce nouvel album une nouvelle pièce majestueuse à ajouter à l’impeccable discographie du groupe. A la fois poignant, effrayant, sublime, étouffant et cathartique, ce nouveau disque à l’ambiance cinématographique s’impose déjà comme un album mémorable. Un digne héritier de la musique ambitieuse et épique qui fait la singularité et la force de Year Of No Light depuis des années.

Lizzard

Suite à la récente catastrophe mondiale, le “power trio” de Art-Rock LIZZARD est de retour, affamé de cette energie créative qui les anime depuis plus d'une décennie. Avec ‘Mesh’, leur cinquième album en date, LIZZARD capture l'énergie et l'optimisme rare d'un post-punk/Art-Rock tout droit sortie de la fin des 90's, lui redonnant une jeunesse avec puissance et inspiration dans un bouillon de virtuosité.
Rencontré en 2006, Katy Elwell (UK/Drums), Mat Ricou (FR/Guitar & Vocals) et Will Knox (UK/Bass) ont rapidement réalisé qu'ils partageaient non seulement des influences artistique similaires mais également une vision musicale distincte. Le trio confectionnera incontestablement un son Rock contemporain, cherchant autant à résonner émotionnellement avec l'auditeur, sans peur pour autant de le défier. Le résultat est un son lourd, bourré d'accroche, qu'il en ai bluffant d'imaginer seulement 3 musiciens l'interprêter.
Ce fût en 2008, avec leur mini-album “Venus”, produit par Rhys Fulber (Paradise Lost, Fear Factory, Front Line Assembly) qu'ils furent propulsé sur leur trajectoire météorique; Attirant l'attention du publique et des labels de la nouvelle scène rock progressive. Ce succès underground mena LIZZARD à ouvrir pour des groupes tels Gojira et Punish Yourself en France avant de s'envoler vers L.A. pour travailler avec Rhys Fulber sur leur premier album, '‘Out of Reach’' sorti en 2012. Cet album enfonce le clous et placera le groupe sur la carte des “puissances poly-rythmiques.”
Les tournées qui s'enchaîneront en Europe avec les légendes du Stoner-Metal High on fre, ou encore l'iconique batteur Terry Bozzio (Frank Zappa, Steve Vai, UK, fantomas...) permettront à LIZZARD de développer leur audience de manière significative et de pousser leur intégrité créative encore plus loin pour leur album enregistré 'live' et autoproduit “Majestic” sorti en 2014. Un testament de leur formidable musicalité, plus sombre, plus profond et plus brut que jamais. Après plus d'une centaine de concerts à travers l'Europe et les U.S.A, le groupe retourne en studio pour accoucher de l'album “Shift” en 2018, qui sera produit par Peter Junge (Avatar, The Melvins) avant de reprendre le chemin des scène internationales, cette fois avec les héros du prog incluant O_R_K (King Crimson/Porcupine Tree) et The Pineapple Thief.
L'incroyable élan de LIZZARD sera abruptement stoppé par la pandémie en 2020. Cependant, le groupe travaillait déjà dur sur leur quatrième opus, “Eroded” qui sortira en 2021. Produit une nouvelle fois par Peter Junge et la première sortie du groupe sur le label Pelagic Records. Initialement privé de l'énergie des concerts par laquelle le groupe prospère, LIZZARD repartira finalement sur les routes d'Europe en 2022, ouvrant pour le groupe Soen, avant d'embarquer pour leur tournée en tête d'affiche au printemps 2023. Durant le confinement, LIZZARD avait également saisie l'opportunité d'interpréter “Eroded” sous forme d'un intime court-métrage enregistré 'live' , intitulé “Live in vain”. Sur scène, mais avec l'abscence de leur publique. Cette expérience aura profondément marqué le trio puisque leur cinquième album “Mesh”, est
certainement le plus introspectif à ce jour. Posant la question de qui , et que sommes-nous vraiment derrière
ce voile? Sous ce tissu d'apparence? Protecteur, mais plus souvent un masque derrière lequel se cache nos
émotions, nos désirs...

Klone

Le surplace est un terme qui n’existe pas chez Klone. Here Comes The Sun et Le Grand Voyage ont démontré combien le groupe était capable de déployer de sublimes atmosphères aériennes et de tisser des toiles sonores hypnotiques, armes ultimes pour développer une musique progressive qui repose sur un vrai son de guitare électrique. 
Rester dans sa zone de confort eut été trop facile. Avec Meanwhile, Klone remet en avant toute sa science du riff sans jamais renier les acquis obtenus grâce à ses récents albums. L’occasion pour le combo de replacer la saturation au centre des débats.

Un travail et une réflexion entamés il y a déjà un moment, alors que les musiciens sillonnaient les routes européennes et se taillaient une expérience de la scène en acier trempé après être passés par l’Australie et avoir accompagné sur scène des formations comme Leprous ou Devin Townsend Project. Un « grand voyage » qui finira par faire étape aux Etats-Unis (quelques semaines après l’enregistrement de Meanwhile) et au cours duquel Klone ouvrira à de nombreuses reprises pour Pain of Salvation quand il ne sera pas un acteur marquant de la fameuse croisière progressive Cruise To The Edge, festival se déroulant sur un énorme paquebot.

KLONE présentera un nouveau set « Unplugged » avec des titres extraits des albums "Le Grand Voyage" et "Meanwhile", réarrangés en acoustique pour l'occasion.