Aller au contenu principal
ven. 18 mars 2022
20H30

TERRENOIRE + JOHNNY JANE

12€
concert  / 
Organisateur : Des Lendemains Qui Chantent
Des Lendemains Qui Chantent salle - 450 places debout
Partager

Terrenoire

Des histoires d’amour et de mort. De lumières et de ténèbres mélangées. Et toujours au bout du tunnel de ces passions et de ces drames intimes, le rayonnement d’une énergie solaire largement positive. Aux commandes de ce projet vraiment pas comme les autres, deux frères Raphaël et Théo Herrerias, qui ont grandi dans le quartier populaire de Terrenoire (d’où le nom évidemment),en banlieue de Saint-Étienne.

Les deux ont été influencés par un oncle à l’allure de modèle artistique. C’est lui qui a appris très jeune la guitare à Raphaël, aujourd’hui 30 ans, tandis que Théo 23 ans, a été fasciné dès quatorze ans par la production sur ordinateur. Pourtant, différence d’âge oblige, leur collaboration décolle vraiment quand le cadet rejoint l’aîné à Paris en 2017. Deux caractères aussi comme le dit joliment Raph : “Je suis plutôt le terrien et Théo l’aérien.” La rencontre artistique de ces deux tempéraments, donne naissance à ces chansons sensibles et hors-norme à l’évidente, osons le mot : bizarrerie.

Si à leurs débuts, les territoires étaient bien marqués entre les deux jeunes hommes - à Raphaël les textes, le squelette des mélodies et la voix, à Théo l’enrichissement des compositions – les frontières se sont faites plus poreuses lors de l’élaboration de ce fascinant Les Forces Contraires.

Johnny Jane

Pour fêter sa jeune vingtaine Johnny Jane a d’abord travaillé sur un premier EP publié début 2020 au titre prémonitoire :  Au pire c’est rien.

Il pose les tourments de l’époque tout en posant les bases d’un style et d’une écriture sans restriction, portés par des morceaux follement expressifs. Depuis, il n’a cessé de peaufiner son univers et d’approfondir sa singularité. Un nouveau single sorti en avril 21 intitulé Maintenant est venu guider son répertoire vers des territoires pop plus lumineux avant la sortie en juin de Dans mes rêves : petit tube déchirant qui évoque les tourments propres aux ruptures et aux amours naissantes.