Aller au contenu principal
ven. 3 nov. 2023
20H30

JULIEN GRANEL X MIEL DE MONTAGNE

Supa dupa cool !
Concert  / 
Organisateur : Des Lendemains Qui Chantent
Des Lendemains Qui Chantent salle - 450 places debout
Partager

Nous sommes au regret de vous annoncer que les concerts de Miel de Montagne de cette semaine sont tous reportés suite à un problème de santé l’empêchant de se produire sur scène. Le concert est donc reporté au 3 novembre.

Les places restent valables sur la prochaine date.
Pour les places achetées sur notre site web, le remboursement est également possible en faisant la demande à l'adresse : loan@deslendemainsquichantent.org
Pour les billets achetés auprès d'autres revendeurs (digitick, fnac, ticketnet), vous pouvez voir avec eux directement.

Deux ans après son premier EP Bagarre Bagarre, Julien Granel signe avec brio la bande son de l’été et poursuit son odyssée chromatique avec Cooleur, son premier album solaire et envoûtant.
Tandis que bruissent les premiers accords de Cooleur, des souvenirs épars d’euphorie juvénile, de fêtes foraines et de bubble gum reviennent en mémoire. Avec ses mélodies orchestrales, ses accents pop et funky et ses collaborations explosives, Cooleur apparaît comme une ode à la joie chromatique et viendra assurément faire secouer la tête des cool kids. Pour son retour en fanfare, Julien s’est entouré de Pedro Winter, le patron du label Ed Banger, du duo Montréalais Chromeo et de Jean Charles de Castelbajac.

Julien Granel

Julien Granel n’en est pas à son premier coup d’essai en matière de pop subtile et contagieuse. Depuis sa découverte fondatrice de Mika à l’adolescence, il n’a eu de cesse d’étoffer un wonderland baroque et chatoyant, alliant le cool et la couleur - et dont Cooleur est le formidable aboutissement. Premier prix du conservatoire, Julien Granel a une épiphanie harmonique lors d’un éveil musical. A 12 ans, il supplie ses parents de lui acheter « Life in Cartoon Motion » de Mika, un album qui l’éblouit autant par ce qu’il voit que par ce qu’il entend. Grâce à Mika, que les journalistes comparent à Freddy Mercury, Julien s’éprend de Queen, puis plus tard de David Bowie, Elton John, et Prince, avant de se prendre en pleine face l’explosion psychédélique des Beatles et de Jamiroquai. Résolu à embrasser cette British pop orchestrale et entêtante, Julien intègre le Conservatoire où il fait ses gammes pendant quatorze ans. A ses heures perdues, il s’initie aux musiques électroniques sur un ordinateur portable familial et se produit les week-ends avec un groupe électro-rock dans de petits bars de la région des Landes.


Sa rencontre avec son manager met un sérieux coup d’accélérateur à un parcours sans faute. Une fois son diplôme du conservatoire en poche et après un détour express en fac de musicologie à Bordeaux, ils vont toquer à la porte de Cinq7, son label, qui décide de signer Julien séance tenante. Lors d’un concert à Bordeaux, la carrière de Julien prend un tournant décisif. Ce soir-là, il se produit aux côtés d’Angèle. La chanteuse Belge est d’emblée séduite et lui propose de l’accompagner dans une tournée des Zéniths de près de 40 dates. Pendant deux ans, Julien Granel rode à ses côtés des mélodies en première partie de spectacle et parfait une performance scénique magnétique et détonante. Entre les concerts, Julien donne naissance à deux singles et un EP remarqués : « Défait » (2019), « Danse Encore » (2019) et « Bagarre Bagarre » (2020).
Le créateur de souliers Christian Louboutin tombe sous le charme de cet univers déluré et met Julien au défi de concevoir la bande-son de sa campagne Printemps-été 2022 pour le monde. Ce sera « Mirage », un titre explosif agrémenté d’un clip en réalité augmentée phénoménal. Grisé par la capacité de Julien à orchestrer une symbiose parfaite entre la couleur et l’univers de l’enfance, Jean-Charles de Castelbajac, autre enfant terrible des années Palace, sacre Julien « chevalier de l’arc en ciel » avant de lui confier l’habillage de son exposition-atelier « Le peuple de demain ». Dans la foulée, Julien signe avec Léna Situations le tube électrisant « A la folie », sur lequel la YouTubeuse vient poser sa voix.


Pour son premier long-format, Julien a délaissé le home-studio pour investir le mythique studio Motorbass où il concocte avec l’aide de son fidèle producteur Julien Galner, ancien du groupe Château Marmont, un album beaucoup plus organique et acoustique que les projets précédents, et où se mêlent un orchestre de cuivres et des cordes, les riffs d’Ulysse Cottin, le guitariste des Papooz, la section rythmique léchée de Bastien, le batteur du groupe Catastrophe, et le grain si singulier des synthés vintage et des vieux magnétos à bande.

A travers cet album délibérément cool, truffé de groove irrésistibles, de jam brûlantes et de pépites feel-
good, Julien Granel nous déroule le tapis rouge pour une année supa dupa cool !

MIEL DE MONTAGNE

Pour son premier EP sorti en juin 2018, Miel de Montagne se révèle avec des productions électroniques teintées de pop. Il chante la vie simple, celle qu’il mène à la campagne avec ses parents, ses histoires d’amour, son skate et son chien. Des punchlines qui reviennent comme autant de ritournelles. 

Chaque situation peut se transformer en chanson. Et c’est ce que l’on retrouve en 2019 sur son premier album pour lequel il va plus loin dans le décryptage sans pression de son existence : celle d’un jeune de homme de 24 ans parfois un peu perdu avec l’espoir d’un rayon de soleil dans la voix, drôle et profond, léger et désabusé, danseur de fête. 

Le résultat est une musique qui ressemble à la nouvelle génération, décomplexée , hybride, décloisonnée, avec des tubes comme Pourquoi Pas et Permis B écoutés plusieurs millions de fois, une tournée dans toute la France avec la Cigale de Paris comme apothéose.

Les 11 titres reflètent à merveille la palette d’émotions et les pensées qui traversent le quotidien de Miel de Montagne. Parfois mélancolique, parfois songeur mais toujours plein d’envies d’aventures, ce disque rappelle tour à tour les extases ordinaires de Philippe Delerm ou Jirô Taniguchi et la musique magnétique de Mac de Marco et Flavien Berger. 

Si la personne qui écoute ce disque parvient à s’oublier, à rire et pleurer, à embrasser, à renouer avec ses émotions primaires ou simplement profiter de l’instant, ça sera la plus belle des récompenses que peut obtenir cet album.