Aller au contenu principal
dim. 30 janv. 2022
19H00
FESTIVAL DU BLEU EN HIVER

BUMCELLO

10€
concert  / 
Organisateur : Du Bleu en Hiver
Des Lendemains Qui Chantent salle - 450 places debout
Partager

Le festival reprend sa place naturelle au cœur de l'hiver après une incursion estivale en 2021. On retrouve une nouvelle programmation magnétique et consolatoire pleine de croisements esthétiques et d'innovations.

DISPOSITIF SPECIAL !
Nous vous proposons de (re)découvrir ce duo singulier et jouissif dans une configuration à 360° où vous serez au plus proche des musiciens, à leurs niveaux, à portée de baguettes...

BUMCELLO

A la fin des années 90, deux amis musiciens, le batteur-percussionniste Cyril Atef et le violoncelliste Vincent Ségal, fréquentent le Cithéa, un bar-concerts de la rue Oberkampf devenu le QG d’une nouvelle bande de musiciens. Sur la petite scène, Matthieu Boogaerts ou Matthieu « M » Chedid font leurs débuts. Après les concerts, le public danse au son des DJ. Parce qu’eux aussi aiment faire danser les gens, Cyril et Vincent proposent au patron de jouer aux DJ. Mais sans disques ni platines, uniquement avec leurs instruments, et en improvisant la musique en fonction de la réaction du public.


Et comme la réaction du public est globalement très bonne, Cyril et Vincent deviennent Bumcello.
Vingt ans que ça dure. Vingt ans qu’ils ont pris l’habitude (et c’est même un devoir) de ne jamais faire pareil, de ne rien faire comme les autres. Car ce duo est improbable : l’un, Vincent Ségal, ressemble à un violoncelliste, c’est-à-dire à un musicien sérieux ; l’autre, Cyril Atef, a l’air d’un troubadour débarqué d’un futur circassien. Et c’est peut-être parce qu’ils ne se ressemblent pas qu’ils se complètent et s’assemblent si bien. Leur musique elle-même ne se ressemble pas. Bumcello compose des morceaux qu’ils enregistrent sur des albums (Monster Talk est le huitième et le nouveau, on y arrive), mais ils ont décidé dès le premier jour d’improviser sur scène, de ne jamais jouer leurs albums – c’est arrivé une seule fois, il y a dix ans, pour le spectacle « Bumcello joue Bumcello ».


S’il y a une patte Bumcello, c’est une patte qui laisse traîner ses oreilles et met son nez partout. Cyril et Vincent sont des enfants des années 90, quand Paris était encore la capitale de la sono mondiale. Avec la musique, ils ont beaucoup voyagé, en vrai et dans leurs têtes. Un groupe nourri de musiques et d’expériences de partout, mais qui toujours les digère et les rejoue avec ses tripes. Ils ont l’énergie et la liberté des improvisateurs, mais hors du cercle du jazz. Ils sont virtuoses de leurs instruments et connaissent les musiques savantes, mais aiment les musiques populaires, les musiques de danse, quand le groupe de musette se met à jouer du rock ou de la musique contemporaine. Ils ont des influences et des attaches, mais pas de limites ni de contraintes. Sinon l’agenda de Vincent Ségal, sans doute le violoncelliste le plus occupé de France…