Aller au contenu principal

Léa Marcillaud réalise le visuel du trimestre

Publié le 05/09/2017
Partager

Léa est une jeune artiste originaire de la Creuse. C'est au collège qu'elle se découvre une passion pour le dessin, et qu'elle se donne pour objectif de réaliser des portraits hyperréalistes. Autodidacte, c'est à force de travail qu'elle a pu trouver des techniques permettant d'améliorer ses dessins.  

Malgré son attrait pour l'art, elle se dirige vers des études en psychologie, tout en organisant régulièrement des expositions et en continuant à travailler sur son propre style. Aujourd'hui, elle utilise surtout de l'encre de Chine pour créer des œuvres beaucoup plus graphiques et plutôt sombres. On retrouve notamment des hachures et beaucoup de dotwork (travail minutieux qui permet de donner un rendu spécifique dans le travail des ombres et des textures en ne réalisant que des points plus ou moins fins).

Léa s’intéresse aussi au street art, réalisant des collages de plus en plus grands. Elle trouve l'aspect éphémère intéressant ainsi que le fait de pouvoir partager ses oeuvres au grand public...

Il y a un an, elle décide d’arrêter les études pour se consacrer au dessin et à un contrat d'apprentissage dans le tatouage. Elle est aujourd'hui tatoueuse dans le salon Sagrada Familia Tattoo de Clermont-Ferrand.

Sur le web

Venez découvrir le travail de Léa dans le hall de la salle à partir du 21 septembre !