Aller au contenu principal

2021 - Agir pour ne pas subir

Publié le 12/01/2021
Partager

Il n'aura échappé à personne que l'année 2020 aura été particulièrement troublée et éprouvante pour toutes et tous. Les salles de concerts, les lieux de répétitions, d'enregistrement et plus largement l'ensemble des lieux de vie ont fermé leurs portes durant plusieurs mois. Les salles de spectacles, les cafés et restaurants le sont toujours. La vie sociale a été mise de côté pour lutter contre la propagation du virus avec des décisions menant parfois à des situations paradoxales ou difficilement compréhensibles. 
La culture comme la quasi totalité des secteurs d'activités s'est brutalement retrouvée à l'arrêt laissant les artistes, techniciens, régisseuses et salarié.es des lieux et associations avec un sentiment de sidération.

Difficile d'imaginer à l'heure du premier confinement en mars 2020 que la situation n'avait rien de temporaire. Pourtant, et simultanément à la mise en place de réconfortants mais vains reports automnaux des concerts printaniers, Des Lendemains Qui Chantent s'est engouffrée dans les brèches pour adapter son activité à ces nouvelles contraintes. Tous les concerts chez l'habitant.e, en extérieur, dans l'espace public, avec des jauges réduites, tous les ateliers de pratiques, toutes les résidences d'artistes, les nombreuses heures d'enregistrement et les tournages de clips ont été autant de signaux positifs lancés aux artistes et aux habitant.e.s des territoires. 

En ce début d'année 2021, malgré le démarrage de la campagne vaccinale, le retour à la normale pour le monde du spectacle n'est pas à l'ordre du jour. L'Organisation Mondiale de la Santé, prudente, affirme même que l'immunité collective n'est pas à attendre pour cette année. Aussi, L'équipe Des Lendemains Qui Chantent a pris parti, et ce dès la fin de l'année de 2020, de revoir sa façon de faire pour s'inscrire durablement dans une démarche active et éviter d'être tributaire de décisions gouvernementales ou locales qui s'imposent à nous sans délais de prévenance. Plus question de jeter des programmes qui n'ont pas eu le temps d'arriver jusqu'entre vos mains ni de détricoter les reports des reports. 
Ainsi, et cela peut être surprenant au premier abord, la programmation de concerts en salle est pour l'heure ajournée jusqu'à ce que les conditions, qu'elles quelles soient, le permettent à nouveau. Et ces conditions, nous saurons les créer, au pied levé le moment venu avec des formats repensés, dans d'autres lieux que le notre s'il le faut pour vivre ensemble de nouvelles expériences. 

Ce nouveau modèle d'activité va permettre l'éclosion de nouveaux projets spécifiques de diffusion, d'accompagnement, de sensibilisation, de pratiques artistiques et d'action territoriale au service du développement local et des droits culturels. Certaines de ces idées étaient déjà dans les têtes depuis longtemps, d'autres sont nées du confinement et de nouvelles n'ont de cesse d'éclore au fil du temps. L'agilité et la réactivité seront centrales pour construire avec les artistes, nos partenaires, les bénévoles et vous les nouvelles façons de faire vivre la culture ensemble.

Agir pour ne pas subir sera en quelque sorte le mantra de Des Lendemains Qui Chantent pour cette nouvelle année que l'on vous souhaite la meilleure qui soit malgré tout.